Le premier essai virtuel au monde de la nouvelle smart fortwo cabrio enthousiasme à tout point de vue. Ce film 360° souligne les avantages de la citadine adepte des bains de soleil et lève le voile sur la réalité virtuelle.

Ah ! L’immense banane sur le visage de ceux qui testent leur premier appareil de réalité virtuelle. Leurs muscles faciaux reflètent sans fard ce que leurs sens transmettent à leur cerveau. Et ce sourire si particulier est toujours là quand ils retirent leurs lunettes. Une mimique qui signifie : « Wow, c’était quoi, ça ? » D’une certaine manière, la réalité virtuelle nous transforme en avatars disposant d’une vision à 360° dans un environnement enregistré en perpétuel mouvement. Pourtant, aucun autre média ne nous procure la même impression de présence physique. Nous sommes au cœur des événements. Aucune imagerie artificielle n’est aussi authentique.

La RV – c’est son abréviation officielle – est une véritable révolution visuelle. Un avis que partage aussi Philip Haucke, le célèbre réalisateur qui a filmé cet essai virtuel 360° pour smart. « L’expérience est on ne peut plus personnelle, l’angle de vue inimitable. »

Au-dessus de ma tête, le ciel de Miami

Let your city in capture cet esprit à la perfection. Sous le ciel gris et couvert de Berlin, à peine chaussées les lunettes RV je suis directement transporté sur le siège passager de la smart cabrio. Au-dessus de ma tête, le toit ouvrant m’offre généreusement le ciel de Miami. À ma gauche, la jeune conductrice s’adresse à moi. Je ne suis pas un simple spectateur ; je suis l’acteur principal du film.

La pilote évoque un endroit qu’elle aimerait me montrer. Nous nous dirigeons tranquillement vers la promenade, les gratte-ciel de Downtown Miami, les plages de sable, les palmiers et les goélands. Je n’ai jamais mis les pieds à cet endroit, mais tout semble extraordinairement réel. Sur le trottoir, les piétons nous adressent un signe amical et j’ai immédiatement envie de leur rendre leur salut – bien qu’étant parfaitement conscient du ridicule de la situation, ici, dans mon bureau.

Nous passons une sorte de portail qui nous projette tout d’un coup de l’autre côté de la ville. Les murs des entrepôts longeant la rue sont couverts de graffitis. Dans le quartier de Wynwood, Miami me rappelle La Havane ou Panama City – la plupart des résidents parlent espagnol. La rue est animée ; les gens dansent. J’ai du mal à tout saisir ; les détails sont trop nombreux. Il me faudrait cinq paires d’yeux pour tout voir ! Après deux minutes de folles impressions, nous cherchons une place de parking. L’essai est terminé, pourtant je sens déjà que j’ai besoin d’un autre tour.

Le portail magique vers un nouveau monde fascinant
Le portail magique vers un nouveau monde fascinant
smart fortwo cabrio dancers
Art: Kashink

« Des possibilités époustouflantes »

La première incursion dans la réalité virtuelle consiste moins à s’emparer du moindre détail qu’à assimiler l’expérience globale. Par exemple, le fait de pouvoir visualiser correctement les choses. Les capteurs situés sur les lunettes transmettent le moindre mouvement de la tête en temps réel dans l’environnement virtuel. Ou encore se rendre compte que notre corps n’est pas visible lorsque notre regard se dirige vers le bas. C’est logique – mes jambes n’entravent pas la vue sur les sièges noir et blanc de la smart cabrio. De toute façon, ce n’était pas une météo à porter des jeans

« Toutes les fictions ne se prêtent pas à la sensation 360°, mais les possibilités sont époustouflantes », explique le réalisateur Philip Haucke. Il existe déjà d’innombrables applications, la plupart pour les nouveaux modèles de smartphones. Pour un court galop d’essai, laissez-vous tenter par l’un des simulateurs de grand huit ou optez pour une expérience plus intello avec cette performance de Beck, enregistrée à l’aide d’une caméra 360° spéciale et un micro surround. Les premiers documentaires et travaux journalistiques 360° ont déjà vu le jour. Sans oublier un nombre croissant de films narratifs. La RV semble faite sur mesure pour flâner sous le soleil de Miami dans la smart fortwo cabrio.

smart fortwo cabrio Philip Haucke giving directions
„Nicht jede Geschichte profitiert von einem 360-Grad-Blick, aber die Einsatzmöglichkeiten sind überwältigend,“ sagt Regisseur Philip Haucke.
Art: Jules Muck

N’oublie pas le paradis

Pendant mon deuxième tour dans le paradis virtuel, j’essaie d’enregistrer tous les détails de la promenade côtière. Deux bikers en BMX se dirigent vers nous, tournent et doublent la smart sur leur roue arrière. Le portail s’ouvre devant nous. Sur la droite, j’aperçois d’immenses échelles sur l’un des murs où est écrit « N’oublie pas le paradis » – un conseil que je compte bien suivre de retour dans le froid de Berlin.

Dans le quartier multicolore de Wynwood, je tourne la tête dans tous les sens. Nous croisons une fanfare, avant de fureter à l’ombre des palmiers de Miami Beach, grouillant de virtuoses du deux roues. À ma droite, une jolie jeune femme en robe d’été jaune se promène sur le trottoir. Cette fois, je réponds à son salut, mais elle m’ignore – j’imagine que la technologie de RV n’est pas encore parvenue à ce stade de perfection.

Maintenant, je sais à quoi ressemble une journée estivale à Miami et à quel point la smart cabrio est agile, simple et légère, fendant l’atmosphère de la métropole américano-tropicale. Merci à mon charmant chauffeur. D’un tour délicat de volant, elle gare la smart en une seule manœuvre à 180°. Sur place. Je retire mes lunettes. Et tandis que le monde virtuel s’estompe, mon sourire indélébile persiste. Miami demeure ancrée dans mon esprit ; la fraîcheur extérieure sera beaucoup moins difficile à supporter – après tout, la saison des décapotables n’est que dans quelques mois.

Découvrez un nouveau moyen d’essayer une voiture et laissez-vous surprendre par de nouvelles perspectives urbaines.
Utilisez votre souris ou votre téléphone portable et à vous l’expérience en immersion totale !

youtube teaser image

Pour les utilisateurs d’appareils Apple, cliquez ici.