La qualité de l’air fait partie de ces éléments invisibles qui ont d’énormes répercussions sur notre santé et notre bien-être. Grâce au Plume Air Report, une appli qui informe les citadins de ce qu’ils respirent dans leur ville, c’est enfin possible de déjouer la pollution et de se prémunir.

Le Plume Labs de Paris se consacre à une seule chose : s’assurer que nous vivons des vies plus saines en nous aidant à ne pas nous exposer à une pollution trop forte. L’idée est venue à Romain Lacombe, PDG et fondateur de Plume Labs, surtout par intérêt personnel.

« Alors que je courais dans Paris, pour me préparer au marathon, je ne trouvais aucune information sur les conséquences de la pollution sur ma santé. » À la même époque, le co-fondateur David Lissmyr, était devenu papa et se demandait ce que la pollution représentait pour son fils.

Saisissant le problème à bras de corps, ils ont décidé de compiler ensemble des infos sur l’air que l’on respire.

D’après l’Organisation mondiale de la santé, la pollution de l’air est à présent l’enjeu environnemental numéro un pour la santé, tuant sept millions de personnes chaque année. Boostés par cette statistique, Lacombe et Lissmyr ont lancé le Plume Air Report en septembre 2015.

Plume Labs Patrouille de l’air
Air Patrol London obtient un rapport sur la pollution de l’air en direct à partir de mini capteurs.

Renseigne-toi pour prévoir tes activités de plein air

Le Plume Air Report est une appli gratuite qui contrôle la qualité de l’air que nous respirons en temps réel. Elle comporte trois caractéristiques.

Primo, elle aide les utilisateurs à comprendre l’impact sanitaire des principaux polluants atmosphériques – comme le dioxyde d’azote, l’ozone et les matières en suspension. Deuxio, elle envoie des alertes et des conseils personnalisés afin de limiter l’exposition.

Tertio, la cerise sur le gâteau, elle fournit un bulletin heure par heure pour chaque ville. Tu veux faire une balade à vélo avec les enfants ? Consulte le Plume Air Report et découvre les meilleurs horaires de sortie. Comme ça, tes enfants ne seront pas surexposés inutilement à la pollution atmosphérique.

appli Plume Air Report
Consulte la qualité de l’air sur le Plume Air Report avant d’aller courir.

Le fonctionnement de l’appli

Ce rapport collecte plus d’un demi-million de données en provenance de 11 000 stations de surveillance atmosphérique en activité. Elles sont mises à disposition par « des agences gouvernementales et régulatrices du monde entier ainsi que des réseaux scientifiques afin de traquer le degré de pollution en temps réel dans les villes principales » explique Lacombe.

Mais dans le but de prévoir le degré de pollution dans certaines villes, l’équipe a également dû élaborer des algorithmes complexes qui calculent le changement de la qualité de l’air au cours de la journée. Les facteurs pris en compte sont notamment les changements de temps et les habitudes des citadins.

Le Plume Air Report dessert 300 villes dans 40 pays dont Paris, Stockholm et Berlin, Bombay, Shanghai et Tokyo.

Lacombe précise : « Nous ajoutons des villes le plus vite possible dès que nous trouvons des sources fiables de données publiques. Nous sommes très soutenus par les utilisateurs qui nous permettent d’identifier de nouvelles villes pouvant rejoindre l’application. »

carte du monde par Plume Labs
Le Plume Air Report est disponible dans 300 villes à travers 40 pays différents.

Fort impact, avant même le lancement officiel

Le concept de Plume Labs et de son rapport atmosphérique était si puissant que même durant la phase pilote, il a fortement influencé la façon dont les autorités abordaient la question de la pollution dans la ville.

« Notre appli a eu un fort impact à Paris, explique Lacombe. En mars de l’année dernière, il a révélé que le niveau de pollution de la ville avait dépassé celui de Pékin pour une journée entière. Les Parisiens étaient si choqués que le comité pour la qualité de l’air a voulu censurer la nouvelle. Finalement, il a fallu répondre aux injonctions de la population et commencer à agir. »

La question de la pollution est passée priorité à l’ordre du jour, le gouvernement français a mis en place une circulation alternée d’une journée dans Paris.

En mars 2016, Plume Labs s’est envolé à Londres. Équipant dix pigeons de sac à dos munis de capteurs hyper légers, la Pigeon Air Patrol a été lâchée au-dessus de la capitale britannique pendant trois jours afin de mesurer le niveau de dioxyde d’azote et d’ozone. Les Londoniens pouvaient tweeter leur position à @PigeonAir et l’un des pigeons (prénommés Coco, Julius et Norbert) répondait en tweetant le niveau de pollution dans le district en question.

« La meilleure manière de toucher divers publics dans le monde est de les surprendre, dit Lacombe. Et je ne crois pas que beaucoup de nous s’attendaient à voir des pigeons s’envoler pour tweeter sur la pollution ! »

En plus de mettre le doigt sur les villes à problème, l’Air Report déniche aussi les villes à l’air le plus pur au monde – comme San Francisco – qui peut montrer l’exemple à d’autres villes qui souhaiteraient améliorer la qualité de l’air respiré par ses habitants.

Plume Air Report couverture Londres
Le Plume Air Report te prévient quand les conditions atmosphériques sont propices aux sports de plein air.

Projets d’avenir

En ce moment, Lacombe et son équipe travaillent à un détecteur personnel en collaboration avec l’Imperial College London.

Lacombe poursuit : « À Londres, nous avons recruté 100 volontaires pour un  projet de détection publique. Il vise à aider les chercheurs à analyser la façon dont on réagit aux informations sur l’environnement afin de pouvoir changer nos habitudes. »

Si les résultats obtenus peuvent aussi toucher les autorités publiques et les instances décisionnelles en matière d’environnement dans leur réflexion, c’est tant mieux.

Lacombe conclut en disant que « personne ne sait ce que l’avenir nous réserve. Mais nous travaillons dur pour améliorer demain, pour un monde plus doux et plus durable et nous espérons que la technologie pourra nous aider à vivre des vies plus saines, dans un environnement urbain plus pur. »

appli Plume Air Report
Vive l’avenir plein d’air pur !

Pour en savoir plus, rends-toi sur le site de Plume Labs ou suis-les sur Facebook et Twitter.